Aujourd’hui, j’ai rendez-vous du côté de Monthey pour une harmonisation énergétique dans un appartement au centre-ville. Juste avant de partir de chez moi, une envie de profiter d’être dans cette région pour visiter un site mégalithique me traverse l’esprit…

Je descends à mon bureau, prend le premier bouquin me passant sous la main. Je l’ouvre. Cascade de la Pissevache! Le choix est rapide, clair et précis! De plus, cet endroit est situé juste à côté de mon rendez-vous! Hasard? La matinée s’annonce prometteuse! Et elle le fût!

Après m’être attelé nettoyer les mémoires des murs, détecter un carrefour Hartmann sur un lit exactement à la hauteur de l’oreiller de ma cliente, puis trouver une solution d’aménagment pour un bureau en fonction des perturbations énergétiques. Je démarre pour la suite de la journée.

Populaire et pourtant si méconnue!

Visible depuis l’autoroute reliant les cantons de Vaud et du Valais, portant un nom particulier, cette cascade est très connue! Et pourtant… J’ai jamais pris le temps de m’y rendre! Et vous?

Au début du chemin menant à cette intimidante cascade, difficile de ne pas prêter garde à ces deux arbres dressé fièrement tel des gardiens d’un lieu sous-estimé!

L’emprunte de l’homme saute aux yeux dès l’arrivée au canal  forçant les eaux du Lac de Salanfe à se diriger vers l’usine électrique. Mais mon regard est comme hypnotiser face à cette géante populaire de 116 mètres au nom si étrange.

Une impression étrange règne sur ce site. Je me sens en sécurité sur le sentier, mais les parages sont guère accueillants. Il est clair que les visiteurs sont les bienvenus, mais interdiction de sortir du chemin ou de s’aventurer dans les alentours. Les présences se font sentir, dans les bois, derrières les arbres et vers les éboulis massifs jonchant le pieds des falaises. Je ne suis pas seul ici, et pourtant pas d’autres humaines dans le coin!

 

Vouivre et nettoyage

Je reste un moment face à la Belle Inconnue, observant ces flots se déverser régulièrement. Ma curiosité me dit de m’approcher du pieds, d’aller voir ce qu’il se cache derrière ce bloc. D’aller ressentir l’eau et ces embruns. Découvrir un peu plus ce qu’il s’y cache subtilement…

Il y a quelque chose de très féminin, une ambiance douce et enlaçante, j’avance doucement sur le chemin de pierre et me place entre la chute et le bloc. Les gouttes légères m’entourent, un nettoyage énergétique s’effectue tranquillement. L’endroit est envirant. Je rouvre les yeux et mon regard se dirige vers cette alcôve à gauche de la cascade. Qu’est-ce?

 

Je ressens une impression de protection en l’observant. À quoi peut bien servir cela? Je repense à l’article que j’ai lu dans le livre de ce matin, il parle d’une légende à propos d’un crystal remis d’une fée à un nain pour un important service rendu, et qu’elle aurait creusé cette cavité pour l’entreposé dedans. Je suis que très peu adepte de ces imageries féeriques et pourtant, il se trouve clairement à cet endroit une énergie qui me dit que cet endroit est un Haut-Lieu! Un endroit différent des autres. Habité!

Ça vibre et ça vibre fort même!

Plus je me rapproche de cet abri et plus l’endroit se fait oppressant, impressionnant et vibrant! Je me remémore les mêmes sensations que lorsque je découvrais il y a 15 ans en arrière les premiers mégalithes et que mon corps tremblait, alors que j’ignorais tout de ce monde énergétique! Qu’est-ce que cela fait du bien de ressentir ces sensations oubliées, ces souvenirs de découvertes! J’en oublie de mesurer le taux, d’ailleurs j’ai laissé mon pendule dans la voiture et de toute manière… Qu’importe de connaître le taux… ça vibre et ça vibre même très fort!

Mon mental reprend un peu le dessus et je me demande ce qui est en train de se passer. Je reprends les éléments perçus: Eau, féminité, protection, cristal, puissance et danger! C’est une vouivre qui habite ici! 

On raconte que la Vouivre se présente comme un esprit lié à l’eau, une belle femme nue vivant au milieu des marais lorsqu’elle est heureuse, et se transformant en une sorte de serpent aux ailes de chauves-souris lorsqu’elle se met en colère! Elle protégerait un rubis qu’elle porte entre les yeux et qu’elle déposerait en lieu sur uniquement lorsqu’elle se lave. Cette pierre pourrait transformer le fer en or, et c’est à ce moment précis qu’il serait la seule possibilité de s’emparer de ce joyau pour les voleurs audacieux. Mais gare à sa colère si elle vous remarque! 

Un peu d’histoire

La Pissevache (cascade de Salanfe) est alimentée par les eaux de la Salanfe.

Haute de 116 mètres, elle faillit disparaître avec la construction du barrage de Salanfe de 1947 à 1950. À la fin du XIXe siècle, une des plus anciennes usines électriques fut construite au haut de la cascade.

Actuellement le débit de cette chute varie au gré des précipitations.

Les alentours

Comme je le dis au début de l’article, cet endroit est accueillant mais!… Lorsque je m’éloigne de cette étonnant endroit, je me dirige vers une curieuse construction sur la gauche et quelques ruines… Il y a bien une place pour le pic-nic, l’endroit témoigne certainement de belles fêtes et de bons moments.  Mais!… Oui, dès que je m’éloigne du sentier pour visiter le lieu, les ruines ou la vieille bâtisse reconvertie en grill familial, je sens que je dérange. L’endroit se montre directement plus hostile. Aucune méchanceté, mais l’endroit est marqué par l’emprunte humaine, quelque chose s’est passé qui a déplu à l’endroit. Je fais quelques photos des éboulis, des ruines orphelines de toutes explications et décide de m’en aller. J’ai comme l’impression qu’il s’y trouve une grande tristesse.

De retour chez moi, je recherche quelques informations sur la cascade de la Pissevache. Je comprends en voyant plusieurs illustrations que la cascade était bien différente avant les travaux d’aménagement liés à la production d’électricité. Que la végétation et les minéraux était jadis tous baignés dans l’eau et que ce grand changement déplaisait à l’endroit. Dénaturé.

Source: www.lesdentsdumidi.ch

Source: www.lesdentsdumidi.ch

“Une découverte mystique et historique insoupçonnée!”

Les derniers articles

L’ actualité du GéobioBlog

Le réseau Hartmann

Le réseau Hartmann

Géobiologie – On dit souvent d’une lieu qu’il a une âme… découvrons ce qui le constitue énergétiquement – Le réseau Hartmann.

Ouvrir la discussion
Contactez-moi directement par Whatzapp!
Bonjour,
Quelle est votre question?
%d blogueurs aiment cette page :